Pendant les mois dans le ventre de sa maman, le bébé a naturellement été dans l’eau et cet environnement est généralement agréable pour lui.
Un nouveau-né n’est pas sale, il n’a pas forcément besoin d’un bain tous les jours surtout si l’eau est calcaire. Sa peau est très fragile au début et il n’y a pas lieu de l’exposer fréquemment à une eau qui va assécher sa peau surtout s’il en a pas besoin. En effet, pour éviter l’apparition de moisissures (du lait bu qui coule sous le menton) ou de saletés aux aisselles, dans le cou, à l’arrière du genou …bref au niveau des plis du bébé, vous pouvez utiliser un carré de coton que vous aurez trempé dans de l’eau de source (non calcaire) et lui nettoyer les endroits sales avec. Si vous souhaitez utiliser un produit, un gel lavant surgras est plus hydratant et souvent moins agressif. N’oubliez pas de choisir un produit qui ne pique pas les yeux.
Un bain tous les 2/3 jours permet de ne pas ôter la protection naturelle de la peau des bébés et donc de ne pas l’agresser. De même un shampoing 1 ou 2 fois par semaine est souvent suffisant. Cela n’empêche pas de débarbouiller votre  bébé au quotidien pour nettoyer le visage, le cou, les parties génitales, etc.
Le premier bain
Il est préférable d’attendre que le bébé n’ait plus de couche protectrice sur son corps avant de lui donner son premier bain.
Même si le cordon ombilical n’est pas tombé, il est tout à fait possible de faire la toilette du bébé. Le tout étant de bien sécher le cordon ombilical s’il est mouillé.
En principe, à la maternité, des professionnels de santé vous aiguilleront sur les gestes à faire. En fonction des professionnels, les techniques changent : certains recommandent de déshabiller entièrement le bébé, d’autres de le déshabiller de façon progressive pour  qu’il ne tombe pas malade, d’autres de le laisser en body dans l’eau etc.
Avant le moment du bain :
Avant de réaliser le bain du bébé, il est utile de vérifier :
que la pièce où vous donnerez le bain est assez chauffée : cela évite au bébé d’attraper froid. Personnellement, nous avons pris un radiateur électrique avec une télécommande qui nous permet de régler le thermostat et c’est vraiment pratique. Vous pouvez utiliser un thermomètre hygromètre d’intérieur (utile aussi pour la chambre) pour connaître la température de la pièce et vous adapter.
que vous disposez du nécessaire à proximité : serviette/cap de bain, gel lavant, etc.
que les produits utilisés sont “safe”, “sains” pour votre bébé (sans parfums, avec rinçage, labellisés,..) : sachez que la seule odeur dont le bébé a besoin c’est celle de ses parents. Cela lui suffit amplement. On trouve de nombreux produits qui attirent par leur agréable odeur les parents, ces produits contiennent souvent des parfums néfastes pour la santé du bébé. Aussi les eaux nettoyantes pénètrent par les pores dans le corps puisqu’elles ne nécessitent pas de rinçage à l’eau, elles ne sont pas sans danger. Il est recommandé d’utiliser des cosmétiques labellisés bio de l’union européenne ou encore écocertifié, etc.
que l’endroit où il va être habillé est prêt à l’accueillir et proche : installer une commode avec une table à langer dans la salle de bain permet d’éviter que le bébé ne prenne froid. Préparez en avance les habits que vous allez lui mettre, la couche qu’il va porter, la crème avec laquelle vous allez l’hydrater, le sérum physiologique que vous utiliserez, etc etc. Une fois propre, vous pourrez ainsi facilement le préparer.
que vous êtes au calme et à l’aise : le moment du bain devrait être un moment apaisant et agréable. Si vous n’êtes pas en situation de confiance, votre bébé risque de le ressentir et ces temps de plaisirs peuvent se transformer en temps d’angoisse. Assurez-vous donc d’avoir le temps et d’être bien pour donner le bain au bébé. Ce sera pour vous l’occasion d’avoir des échanges avec votre enfant : sourires, caresse, câlins, … tout cela est possible lorsque l’environnement est propice.
que votre bébé est calme et éveillé : choisissez un moment propice pour lui donner le bain. S’il a faim ou est irrité, cela n’est pas forcément judicieux de lui donner le bain. Après, c’est possible que cela l’apaise mais à vous de mesurer cela.
Pendant le moment du bain :
La température idéale de l’eau du bain est à 37°C. Pour vérifier cette température, un thermomètre de bain est souvent nécessaire et bien pratique. Dans tous les cas, mieux vaut un bain un peu plus froid que trop chaud car les risques de brûlures ne sont pas à négliger. Si vous n’avez pas de thermomètre, mettez votre coude/poignet et voyez si cela convient ou non.
N’hésitez pas à parler avec votre bébé, à communiquer avec lui par des sourires, votre regard (les bébés fixent souvent les personnes et apprécient qu’on leur accorde réellement du temps en les regardant dans les yeux), vos caresses, etc.
Les premiers bains sont aussi l’occasion pour votre bébé de mieux vous connaître. Si, en tant que parents, vous êtes captivés par ce que fait le(s) frère (s)/ sœur(s) aîné (e-s), si vous portez votre attention sur le téléphone, avez la tête dans la prochaine tâche à réaliser etc. vous pouvez passer à côté du moment présent.
Cela parait évident mais autant le rappeler : on ne laisse jamais seul un bébé dans son bain ! Les accidents domestiques sont sources de traumatismes et de mort infantile ; prendre ce type de risque ne vaut pas la peine. Les bébés enseignent souvent sur le sens des priorités : le téléphone sonne, vous avez oublié quelque chose, vous avez soudain envie d’aller au toilette, … => la santé et la vie de votre bébé est plus important.
Pour laver votre bébé, vos mains sont suffisantes. Cela permet de ne pas avoir de développement de germes en fonction des gants et éponges utilisés. Toutefois, si vous n’êtes pas à l’aise, utilisez ces outils n’est pas gênant tant que vous les nettoyez bien.
Aussi, un siège de bain peut être nécessaire mais si vous n’en avez pas, en soutenant bien la tête de votre bébé d’une main et en le nettoyant de l’autre, c’est faisable.
Après le moment du bain :
Tout comme dans le bain, on ne laisse jamais un bébé seul sur une table à langer. Même si on se dit qu’il ne bougera pas, ne prenez pas le risque inutilement, les conséquences sont trop graves. Même si vous avez déjà eu des enfants sachez qu’il suffit que d’un accident pour être rongé par des remords, cela ne vaut pas le coup de s’y tenter.
Pour essuyer votre bébé, il est conseillé de le tapoter avec la serviette pour ne pas irriter sa peau. Une serviette en mousseline peut être aussi une solution pour limiter les agressions de sa peau. Nous en utilisons une pour notre Princesse et c’est agréable au toucher.
Enfin, pensez à bien sécher le bébé avec la serviette, notamment au niveau de ses plis car les moiteurs entraînent des irritations.
La toilette du bébé
Pour le moment de la toilette, il y a différentes partie à nettoyer :
Les yeux : on prend une compresse stérile (ou un coton) qu’on imbibe d’eau (ou de sérum physiologique) et du coin interne de l’œil (près du nez), on glisse vers l’extérieur (près des cheveux).  Utiliser une compresse par œil évite de mettre les saletés ôtées sur un œil dans le second. Pour vous aider :  https://babibop.fr/app/video/player/soins/60/comment-nettoyer-les-yeux-de-votre-bebe
Le nez : s’il n’est pas bouché, il suffit de prendre une compresse stérile ou un coton roulé (e) en mèche et de l’imbiber de sérum physiologique pour ensuite le passer dans la narine du bébé. Comme pour les yeux, il faut changer de compresse/coton pour l’autre narine.  Ce soin peut faire éternuer le bébé et c’est bon signe, cela signifie qu’il réagit normalement.
Si jamais son nez est bouché,  une désobstruction rhino-pharyngée (DRP) est nécessaire avec de l’eau de mer en spray (Ex: physiomer Babby) ou du sérum physiologique injecté dans la narine. Pour éviter que ces liquides aillent directement dans la gorge, il ne doit surtout pas avoir la tête en arrière (essayez sur vous, vous n’apprécierez pas). Il faut donc incliner et maintenir la tête du bébé sur le côté et injecter le produit dans la narine du haut. Le liquide ressort de l’autre côté.  . N’hésitez pas à pencher votre bébé par l’avant pour qu’il reprenne son souffle, à lui caresser le dos pour qu’il tousse éventuellement, à préférer les pulvérisateurs.
Plusieurs professionnels de santé déconseillent de fermer la bouche et d’utiliser un mouche bébé car ces techniques fragilisent la zone oreille-nez-bouche et aspirer le rhume bouche parfois les oreilles. La muqueuse nasale fragilisée avec le mouche bébé entraîne des rhumes à répétition.
Pour les bébés allaités, il y a aussi d’autres solutions si le nez du bébé est bouché. Parmi elles, le fait de mettre du sérum physiologique pendant que bébé boit son lait, cela est plus “doux” que le lui injecter sur la table à langer par exemple. Autre solution encore : positionner le bébé de face au niveau du sein pour qu’il avale ce qu’il a dans le nez pendant qu’il boit de façon naturelle. Enfin, il est possible de  remplir les dosettes de sérum physiologique de lait maternel et de nettoyer le nez du bébé avec.
Les oreilles : Si besoin est, on nettoie toujours les oreilles d’un bébé en surface, au niveau du pavillon et jamais dans son canal auditif car ça risque de l’abîmer (donc ne mettez surtout pas le coton-tige dans le trou!). Il est préférable de ne pas utiliser de coton-tige pour nettoyer les oreilles. Une compresse stérile imbibée d’eau/sérum physiologique que vous passez délicatement à la surface et autour de l’oreille pour enlever le cérumen et les petites peaux mortes suffit. Si vous voyez des peaux mortes accrochées, ne frottez pas dessus, vous risquerez de faire mal à votre bébé inutilement.
Le cordon ombilical : pour nettoyer le cordon ombilical juste de l’eau et du savon suffisent (la biseptine n’est plus conseillée). Pour cela, vous utiliser une compresse stérile et une fois le cordon nettoyé, vous tapotez avec une autre compresse pour bien sécher le cordon. Pour finir, vous pouvez éventuellement mettre des gouttes d’éosine pour aider la peau à sècher.
Les parties génitales : ela ne se fait pas de la même façon pour un garçon et pour une fille. Pour une fille, le mieux est de nettoyer de la vulve vers l’anus pour que les bactéries ne rentrent pas dans le vagin.
Si le bébé a fait pipi, le nettoyer avec de l’eau claire suffit. Par contre, s’il a fait caca, de l’eau et un gel lavant surgras font l’affaire. Les lingettes sont généralement utiles en déplacement (même si vous pouvez prendre des petites bouteilles d’eau et des carrés de coton) mais si vous préférez les utiliser, sachez que sur le site de UFC Que Choisir, ils en conseillent certains plus que d’autres.
Le liniment est souvent utilisé comme un nettoyant (alors que ça n’en est pas un). L’utiliser sans nettoyage c’est risquer un développement des bactéries. Le liniment hydrate les fesses du bébé et agit en prévention des érythèmes fessiers. Toutefois lorsque l’érythème est déclaré, il est préconisé de ne plus l’utiliser car il peut y avoir un effet “huile sur le feu”. Certains professionnels de santé recommandent même de ne pas l’utiliser avant les 3 mois du bébé.
Pour conclure, quelques astuces :
Pour terminer cet article, voici quelques astuces qui pourront vous aider :
1. Au début, un bébé n’est pas très grand : vous pouvez le laver dans un évier en prenant vos précautions de sécurité : bien nettoyer l’évier, enlever les objets autour, mettre une serviette douce dans le fond pour que cela soit agréable pour le bébé. Si vous avez 2 éviers, un peu même servir à le laver et l’autre à le rincer.
2. Si vous utiliser une baignoire, une baignoire sur pied peuvent vous éviter les douleurs lombaires.
3. Les bébés sont parfois bien dans le bain et ne veulent pas en sortir. Ils ne comprennent pas toujours pourquoi d’un coup ce moment agréable s’arrête. Imaginez que vous êtes tranquillement en train de vous détendre et soudain, une personne vous dit “stop ! Maintenant vous allez là”. Cela peut être frustrant et déroutant. Comme un bébé n’a pas la notion de temps, vous pouvez mettre une musique de fond avant de le mettre dans le bain puis la baisser ou l’éteindre une fois que vous décidez de l’en sortir. Ainsi au fil du temps, il comprendra que quand la musique s’éteint ou baisse, c’est le signe que l’activité se termine. Vous pourrez ainsi utiliser cette astuce pour d’autres activités. La musique permet de donner ainsi un repère temporel à votre bébé sans que cela ne devienne forcément une addiction. De plus, on peut souvent avoir accès à de la musique quel que soit l’endroit où on se trouve donc à vous de décider si cela vous convient.

 

Vous aimez cette publication? Faites-en profiter quelqu’un d’autre, PARTAGEZ !

Connectez avec la communauté des abonnés sur Facebook | Twitter | Instagram

Laisser un commentaire

Suzannie COURRIEU © 2021. Tous droits réservés.