La « to do list » avant d’accoucher

Afin d’aider les futurs parents à s’organiser au mieux, je vous propose une « to do list » qui peut contribuer à ne pas être exténuer les premiers jours en rentrant avec le bébé à la maison.
A prévoir :
  • Préparer les habits du bébé : s’équiper en habits pour le bébé, laver le linge du bébé (pour ôter les produits chimiques), classer (par taille : 1 mois, 3 mois, 6 mois etc. mais, par groupe : body, pyjamas, tenues, bonnets, chaussettes, …) et couper les étiquettes à l’intérieur des vêtements pour que ça ne lui irrite pas la peau. On lit souvent que ce n’est pas la peine d’acheter des vêtements parce qu’on nous en offre toujours. Certes c’est souvent le cas mais c’est aussi généralement un plaisir pour les parents de prendre des habits sur lesquels ils craquent ; c’est une façon pour les parents de se projeter et de rendre concret la venue du bébé. Une fois le bébé présent, il y aura autre chose à faire que commander les habits pour enfants (si on en a pas eu assez), de les laver, les classer et couper les étiquettes.
  • Agencer la maison de façon pratique en imaginant que le bébé est déjà là : on évite ainsi de mettre la table à langer trop loin de la salle de bain dans l’idéal (histoire aussi d’éviter que le bébé n’attrape froid), on prévoit au salon de quoi changer le bébé si c’est la pièce où on est le plus souvent, on met les langes/bavoirs à portée, etc.
  • Prévoir les produits utiles : on profite des promos pour prendre les couches taille 1 pour un mois au besoin, les produits pour laver le bébé, les carrés de coton, le sérum physiologique au minimum pour un mois, une lessive adaptée à la peau délicate des bébés, etc.
  • Préparer les plats : cuisiner ou acheter des plats à mettre au congélateur pour être tranquille au moins une semaine.
  • Prévoir les courses : acheter les denrées périssable en amont (riz, pâtes, farine, huile …), mettre les produits à prendre (yaourts, légumes, fruits,…) dans le panier des courses en ligne d’un supermarché qui propose de retirer les courses grâce au drive. Une fois de retour de la maternité, il n’y a plus qu’à valider le panier au moment où l’on a besoin. C’est un gain de temps qui évite d’avoir à faire les courses via le drive alors que vous préférez vous occuper du bébé.
  • Aller chez l’esthéticienne pour une épilation et/ou un soin : en cas d’épisiotomie ou de césarienne, si vous souhaitez éviter une épilation au rasoir jetable, un passage chez l’esthéticienne est conseillé. Aussi , un soin pour la peau et ou/spéciale femme enceinte pourra vois être bénéfique.
  • Prendre soin de ses cheveux : une coupe, des tresses, … il faut penser à une coiffure qui tient dans le temps, qui ne demande pas forcément un grand entretien quotidien (exemple un brushing et un lissage chaque matin ce n’est pas forcément ce qu’il y a à privilégier si vous souhaitez rester coquette)
  • Faire un grand ménage : histoire d’être tranquille sur quelques semaines voir un mois. Vous pouvez enlever la poussière (sur les meubles, cadres photos, sous le canapé, contour de fenêtre…), laver les vitres de toutes les fenêtres, lessiver les portes, nettoyer les grilles des ventilations, changer les draps, classer les papiers, faire du vide, etc.
  • Lister les taches administratives à réaliser et s’organiser : mettre de côté les documents qu’il faut pour la déclaration de naissance à la mairie, noter qui prévenir : la CAF, la Sécu, la mutuelle, le CE, … et qui le fait  : le conjoint, un parent, soi-même,…? Cela concerne aussi l’inscription en crèche, la recherche d’une assistante maternelle, la déclaration des impôts etc. Bref, faîtes le point sur ce que vous n’avez peut-être pas fait durant et qu’il faudrait faire. La plupart des démarches se font aujourd’hui en ligne mais il faut penser à les faire.
  • Faire l’album de grossesse : histoire de garder en souvenir ce moment.
  • Se détendre autant que possible : oui il y a des choses à prévoir mais souvent on n’est pas tout seul donc le tout est de répartir éventuellement les tâches et penser aussi à des temps en couple et pour soi : un soin en institut ou à la maison (ex: faire une manucure, pédicure, gommage, masque, … une fois par semaine), se prélasser au soleil en sirotant sa boisson (sans alcool pour la maman enceinte) préférée, lire un livre, aller à la piscine, jardiner, se faire un ciné, aller au restaurant, téléphoner à des personnes qui ne vont pas vous saper le moral, … Autant recharger les batteries avant l’arrivée du bébé.
  • Faire le point sur les visites après l’accouchement : y aura t-il des visiteurs ou pas ? Si oui à partir de quand ? Pour le goûter ou à un autre moment ? Plus d’une heure ou moins ? Évidemment les envies peuvent changer
Pour les femmes qui envisagent d’allaiter :
  • Prévoir des plats, aliments, plantes galactogènes : amandes, dattes, fenouil, anis, fenugrec, tisanes d’allaitement, bière sans alcool, ovomaltine, … La mise en route de l’allaitement peut être compliqué et si vous devez gérer la commande de ces produits au moment où vous avez une chute d’hormones, un manque de sommeil éventuellement, un coup de déprime etc. ce ne sera pas l’idéal pour faciliter l’allaitement.
  • Se renseigner sur les divers modèle de tite-lait et aller en pharmacie pour questionner à ce sujet : il est même possible de demander l’ordonnance du tire-lait au médecin traitant pour un mois et se procurer le tire-lait avant pour éviter d’avoir à gérer cela en sortant de l’hôpital.
  • S’équiper en langes/bavoirs de qualité : car souvent le lait maternel étant plus liquide, il est fort possible que le bébé régurgite après avoir bu le lait. Après il est aussi possible de prévoir une tonne de vêtements et de changer régulièrement les habits du bébé mais bon ça peut vite être fastidieux.
  • Prévoir un carnet ou une application de suivi des tétées : pour noter le nombre de tétées, de couches, etc. au moins pour la 1ère semaine de vie du bébé. Cela permet de savoir si le bébé mange bien et donc s’il prend bien du poids et ne risque pas la déshydratation.
Pour les parents qui ont déjà un enfant :
  • Préparer à l’arrivée du bébé : avec des livres, en discutant, en répondant aux question, en préparant une boite à grand frère/grande sœur, etc.
  • Prévoir comment vous allez présenter le nouveau-né : avec ou sans cadeaux pour l’aîné(e), à la maison ou à la maternité, en présence d’autres personne ou en famille? allez vous acceptez des visiteurs ou prévoir un temps pour que le(s) plus grand(s) des enfants s’adapte (nt)?
  • Organiser la garde du bébé durant le séjour en maternité :  à la maison ou ailleurs ? Par la famille ou autre ? … On y pense pas toujours mais même quand il s’agit de proches familiaux, ça peut être utile de dire quel est le rythme de votre enfant : il a l’habitude de se lever à telle heure, de manger à telle heure, de faire une sieste de tant de temps, de prendre le bain avant le repas, etc.). Ce qui est évident pour vous ne l’est pas pour les autres et sans faire tout un roman de transmissions, juste quelques notes pour donner le rythme habituel/ les rituels de l’enfant à la personne qui va le garder peut aider l’enfant à garder ses repères, surtout quand il n’est pas chez lui.  Aussi, prévoir les affaires : le livre qu’il aime, les jouets les plus apprécié, les repas les plus aimés, un tee-shirt avec l’odeur de son papa et l’autre avec celui de sa maman, etc. sont des petites choses qui peuvent faciliter la garde et éviter des crises.
Pour conclure :
En principe, en anticipant et en réalisant ces diverses actions, vous serez certainement soulagé. Je conseille de faire cela 3 semaines avant la date prévue du terme et de réajuster au besoin. Ex : 1 semaine avant la date prévue de l’accouchement, changer à nouveau les draps pour rentrer de maternité dans des draps propre qui seront propice à un bon sommeil.
Et vous, qu’avez-vous fait (ou prévoyez-vous de faire) avant la date de l’accouchement ?

Laisser un commentaire

Suzannie COURRIEU © 2021. Tous droits réservés.