Quand consulter en urgence ?

Ce qui est urgent pour une personne ne le sera pas forcément pour l’autre. Alors, dans le cadre de la grossesse, quand consulter en urgence ?
1. Lorsqu’il y a des saignements :
Au cours du 1er trimestre, il est fréquent d’avoir quelques saignements sans que cela n’affecte le bon déroulement de la grossesse. Toutefois, et ce quelque soit le stade de la grossesse, les saignements doivent vous conduire à aller consulter en urgence. En effet, le fait de saigner peut indiquer qu’il y a :
  • une fausse couche,
  • une grossesse extra-utérine,
  • une infection,
  • un accouchement prématuré,
  • une insertion du placenta trop bas,
  • un hématome qui décolle le placenta.
2. Lorsque vous avez de la fièvre (plus de 38°C) :
Quand une femme enceinte a de la fièvre, il lui est conseillé de consulter un médecin. Cela peut être lié à une infection urinaire, la listériose ou encore une infection du placenta et du liquide amniotique (chorioamniotite).
Plus le diagnostic est posé tôt, plus il y a une possibilité d’être rapidement traitée et donc que les conséquences soient moindre pour la maman et son bébé.
3. Lorsqu’il y a une fuite du liquide amniotique :
A la fin de la grossesse, il n’est pas rare d’avoir des pertes vaginales (épaisses, gluantes, blanchâtres,…) et d’avoir des petites fuites urinaires puisque le bébé appuie avec son poids sur la vessie et il suffit d’un éternuement, une toux, un fou-rire, … pour qu’il y ait une fuite urinaire.
Au-delà du pipi, le liquide amniotique peut lui aussi s’écouler suite à une fissure de la poche des eaux. Pour savoir si on est face à cette situation, il faut surveiller si :
  • ce qui s’écoule est fluide comme de l’eau, incolore, transparent et inodore (à l’inverse du pipi qui a souvent une odeur et peut être jaune),
  • même après avoir uriné, ça continue de couler,
  • même après avoir changé de culotte, la nouvelle est de nouveau humide.
Si tout cela se produit, il faut se rendre aux urgences d’une part qu’il faut éviter l’infection du bébé et d’autre part parce qu’il y a un risque d’accouchement prématuré.
4. Lorsque le bébé ne bouge plus ou beaucoup moins :
Généralement, vers le 4 ou 5ème mois, on sent le bébé bouger. Moins il aura de place moins se sera évident pour le bébé de bouger. En fin de grossesse, le ressenti des mouvements est donc bien souvent différent.
Si vous ne sentez plus le bébé bouger, ni en consommant un produit sucré, une boisson fraîche, après un bain etc. Il est préférable d’aller consulter et d’être rassuré au moyen d’une échographie.
5. Lorsque vous avez eu un choc/coup  :
En principe le bébé est protégé en étant dans la poche des eaux. Et, tout comme une personne qui est dans de l’eau et à qui on donnerait un coup, un petit choc (parce que vous vous cognez contre une table par exemple) ne devrait pas forcément vous alarmer.
Par contre, si à la suite d’un choc/coup au niveau du ventre, un traumatisme, un accident, vous avez des contractions qui durent, une perte de sang ou du liquide amniotique, des maux de ventres, … foncez aux urgences.
6. Lorsque les contractions sont régulières, persistantes et douloureuses :
Il est normal d’avoir des contractions durant la grossesse et notamment vers la fin car le corps se prépare à l’accouchement. Toutes les contractions n’ont pas la même intensité en terme de douleurs et certaines créé une simple tension qui va faire durcir le ventre en étant supportables puis d’autres vont être plus difficile à tolérer (c’est assez subjectif en fonction du seuil de tolérance à la douleur de chacun).  Il est donc possible d’en avoir plusieurs par jour durant la grossesse et un bon bain (ou une douche) avec de l’eau tiède suffisent généralement à se détendre et à les faire passer.
Par contre, si ces contractions sont régulières, persistantes (elle durent au moins une demi-heure) et douloureuses pour vous avant le terme, cela peut indiquer qu’il y a une menace d’accouchement prématuré. Au terme, c’est que le travail a démarré. Dans les deux cas, mieux vaut aller à la maternité.
7. Lorsque vous avez multiples maux en fin de grossesse :
En fin de grossesse notamment, si vous avez :
  • un mal de tête persistant
  • et/ou des troubles auditifs ou visuels,
  • un gonflement brutal des jambes, des doigts ou du visage,
  • des vomissements,
  • des démangeaisons importantes sur tout le corps,
  • des douleurs abdominales.
Cela peut être lié à de l’hypertension artérielle, un diabète gestationnel ou une autre pathologie. Mieux vaut consulter rapidement un professionnel de santé afin d’éviter le développement d’autres complications comme la pré-éclampsie.
Pour conclure :
Si vous pensez être dans une situation d’urgence, mieux vaut se rendre à la maternité et ce  même si c’est juste pour être rassurés et qu’on vous renvoie à la maison.  Il est préférable de ne pas rester dans un stress et une angoisse durant la grossesse.
En dehors des services des urgences de la maternité, il également possible de :
  • Consulter son médecin traitant,
  • Consulter la sage-femme ou le gynécologue qui assure le suivi obstétrical,
  • Appeler les services de secours : pompiers = 18, ou SAMU = 15, ou numéro d’urgence = 112.

Laisser un commentaire

Suzannie COURRIEU © 2021. Tous droits réservés.