Réussir son allaitement

Lorsqu’on a le projet d’allaiter son bébé, il n’est pas toujours facile d’y arriver. Alors, comment faire pour réussir son allaitement ? Voici quelques pistes possible :
Se constituer des « ressources » (personnes/outils,…) :
Les professionnels de santé et le témoignage des mères qui ont surmonté des difficultés pour maintenir leur allaitement peuvent « sauver » votre allaitement. Ainsi, choisissez quelques personnes fiables et bienveillantes, documentez vous, regardez des vidéos, etc.

Ne pas écouter les défaitistes :
Dans la continuité de ce qui vient d’être dit, sachez qu’il y aura certainement une personne voire plusieurs qui peuvent vous dire qu’allaiter c’est compliqué. C’est là qu’il faut se rappeler qu’allaiter est un acte naturel. Les oreilles permettent d’entendre, les yeux de voir,…les seins d’allaiter.
Avoir conscience des difficultés :
Ne pas écouter les personnes défaitiste ne signifie pas pour autant qu’il ne faut se voiler la face. Allaiter implique de trouver les bons gestes d’allaitement pour éviter les crevasses, être disponible (surtout en début d’allaitement), survivre aux «pics de croissance », surmonter une certaine pudeur (pour celles qui le sont) et donc des fois adapter ses vêtements, gérer la reprise d’activité professionnelle et bien souvent le fait de tirer son lait, veiller à son alimentation, être fatiguée à certains moments, etc. Il faut donc être réaliste et connaître les quelques inconvénients qui sont à mettre en balance avec les nombreux bienfaits.
S’appuyer sur son conjoint :
Outre le soutien psychologique qu’il peut apporter, le conjoint est en mesure de vous aider et vous soutenir dans votre choix. Alors discutez de votre projet d’allaiter en couple et ensemble soyez unis. Ainsi pendant que vous donnerez le sein au bébé, votre compagnon pourra éventuellement vous aider à la réalisation des tâches du quotidien.
Commencer au plus tôt :
Dès les premiers instants de vie du bébé, dans la salle d’accouchement, n’hésitez pas à donner le sein. Cela conditionne souvent la réussite de l’allaitement.
Proposer le sein le plus souvent possible et surveiller les signes de faim :
Pour que vous ayez du lait, la succion du bébé est nécessaire. Au début, présentez-lui donc le sein le plus souvent possible sans regarder le temps. Par la suite, soyez attentive aux signes qui manifestent la faim du bébé car les pleurs sont les signes tardifs de la faim.

Pour conclure :
En réalisant ces préconisations vous devriez probablement réussir votre allaitement.

Chaque période périnatale est un moment unique dans une vie, si vous souhaitez que je vous accompagne de façon personnalisée, n’hésitez-pas à me contacter.

Laisser un commentaire

Suzannie COURRIEU © 2021. Tous droits réservés.