Booster davantage sa fertilité

Il semblerait que dans les pays développés, les couples ne parviennent pas à concevoir dans l’année suivant la première tentative à cause de divers facteurs : perturbateurs endocriniens, alimentation peu équilibrée et riche en pesticides, consommation d’alcool, exposition aux ondes, etc. Dans ce contexte, voici quelques conseils pour booster davantage sa fertilité :
Pour l’homme et la femme :
Éviter la consommation d’alcool : une étude danoise informe que la qualité du sperme et la quantité de spermatozoïdes est réduite chez les hommes qui consomment 5 verres d’alcool par semaine (soit un verre d’alcool par jour). 3 mois environ sont nécessaires au développement d’un spermatozoïde. C’est pourquoi il est recommandé aux futurs papas de limiter l’alcool et de bannir au maximum les excès au cours des 3 mois précédant la procréation. Chez la femme, le risque de fausse-couche est multiplié chez les femmes qui consomment de l’alcool. Ce risque s’accroît si les deux conjoints boivent de l’alcool. Une consommation importante d’alcool perturbe les cycles menstruels et peut endommager le fœtus dans le cas où la femme serait en début de grossesse sans le savoir.
Réduire/stopper sa consommation de tabac : chez lez homme, la qualité du sperme et la quantité de spermatozoïdes est réduite chez les hommes qui fument. Chez les femmes, le constat n’est pas meilleur : fumer augmente le risque d’avoir une baisse de la réserve ovarienne et entraîne un allongement des délais de conception d’un enfant.
Avoir des relations sexuelles au moment opportun : il n’est pas conseillé d’avoir trop de rapports sexuels (afin de ne pas perdre le plaisir et que les spermatozoïdes soient de qualités) mais il ne faut pas n’en plus en avoir peu pour maximiser les possibilités de concevoir. Le mieux est donc de connaître la date d’ovulation et de concentrer les rapports sexuels sur la période fertile.
Pour l’homme :
Éviter les vêtements serrés/l’ordinateur sur les jambes : les spermatozoïdes peuvent avoir du mal à féconder l’ovule s’ils sont trop peu lors de l’éjaculation ou si leur qualité est compromise. Or, les spermatozoïdes n’aiment pas la chaleur. C’est pourquoi, il faut éviter la chaleur que renvoie un ordinateur portable posé sur des jambes. Aussi, porter des caleçons amples et des pantalons qui ne chauffent pas trop les parties intimes est recommandé lorsqu’on a le projet d’avoir un bébé.
Éloigner le téléphone portable des parties intimes : selon une étude scientifique, les ondes électromagnétiques émises par les téléphones portables portent atteinte à la qualité du sperme. Elles réduiraient leur mobilité mais aussi leur viabilité. Garder son téléphone près de ses parties intimes n’est donc pas judicieux si on souhaite concevoir. Il est donc préférable de le mettre dans la poche arrière du pantalon qu’à l’avant et au mieux dans un sac ou posé sur un meuble loin du corps.
Pour la femme :
Veiller à son poids : le surpoids, la maigreur et les changements de poids ne favorisent pas la fertilité car cela impacte l’ovulation et le cycle menstruel.
Veiller à l’horloge biologique : à partir de 35 ans la capacité reproductive diminue considérablement et après 40 ans cette capacité tombe en dessous de 10%.
Éviter d’avoir des carences : prendre de la vitamines B9 ou consommer plus d’aliments riches en acide folique 3 mois avant de concevoir un bébé permet d’avoir un apport suffisant en folate pour le fœtus lorsqu’il sera là et donc de réduire les malformations congénitales voire les fausses couches.
Pour conclure
L’image ci-dessous résume assez bien les conseils à suivre.
Résultat de recherche d'images pour "alcool fertilité"
Chaque période périnatale est un moment unique dans une vie, si vous souhaitez que je vous accompagne de façon personnalisée, n’hésitez-pas à me contacter.

Laisser un commentaire

Suzannie COURRIEU © 2021. Tous droits réservés.