Le massage est bénéfique pour les bébés et il permet de vivre avec eux un temps de qualité.
Pourquoi ?
Parmi les diverses raisons qui motivent à faire des massages aux bébés, en voici quelques unes :
  • C’est un moment privilégié de complicité et de tendresse. Le toucher créé/renforce des liens entre le parent et son enfant. Il favorise également la stimulation de l’ocytocine, une hormone liée à l’attachement. Aussi, à travers le massage, on communique. On peut montrer sa douceur, son amour, son affection, …. Et être à l’écoute aussi : voir ce que le bébé aime et n’aime pas. Ce temps d’échange ne se limite pas non plus qu’au toucher. Bien souvent, on prend le temps de se regarder, la parole/le ton de la voix est également différent (e). Dans une journée parfois bien rythmée, c’est l’occasion de prendre le temps d’être ensemble.
  • Cela sécurise, apaise, apporte un bien-être et soulage de certains maux. Imaginez-vous, vous rentrez le soir d’une journée difficile et là on vous propose un bon massage pour vous détendre, ça ne vous plairez-pas ? Les bébés accumulent diverses informations tout au long de la journée : de nouveaux visages, odeurs, textures, etc. et on ne croirait pas, mais en fin de journée, surviennent souvent les « pleurs du soir » qui permettent de libérer les tensions cumulées. Un massage permet d’apaiser le bébé, de le sécuriser et de lui permettre d’évacuer certaines douleurs. Il améliore également la qualité du  sommeil (le massage favorise la sécrétion de la mélatonine qui est l’hormone du sommeil).… et fait du bien à sa peau (notamment si de l’huile est utilisée car cela la nourrit).
  • Cela permet au nourrisson de prendre conscience de leur corps : lorsqu’on touche une partie du corps et qu’on la nomme (ex : je masse tes doigts, ta main, ton poignet, ton bras, tes épaules,…), cela donne des indications au bébé. Avec le temps il réalisera de plus en plus où sont ses bras, épaules, etc.
Quand ?
Dès les premiers jours après sa naissance vous pouvez masser votre enfant. Au début, cela s’apparente un peu à des caresses et nul besoin de le faire pendant longtemps. Par la suite, vous pouvez prendre davantage de temps et insister davantage.
Le meilleur moment pour un massage est d’une part quand le bébé semble le plus disposé et accueille favorablement cette démarche et d’autre part lorsqu’on est soi-même disponible pour le réaliser. Est-ce que nous aimerions qu’on nous touche si on n’en a pas envie ? En étant à l’écoute de l’autre, on entend les signaux qui montre qu’une personne est d’accord ou pas pour un massage. Lorsque le bébé est plutôt calme, pas fuyant, parfois sourit, se détend, gazouille… il peut montrer s’il est ouvert ou non au massage. Aussi, le massage a son sens lorsqu’on est en mesure de le réaliser en étant bien soi-même, en prenant le temps et en vivant pleinement l’instant présent.
Par des gestes et des mots ont peut aussi demander son accord au bébé “je vais te masser les pieds, d’accord?”. C’est très tôt qu’on apprend à une personne qu’elle doit être respectée. Ce n’est pas parce qu’un bébé est bébé qu’on ne doit pas forcément l’écouter. Il est en mesure d’avoir des envies autres que les nôtres.
Comment ?
Je conseille de créer une ambiance propice à la détente et au massage. Pour cela il faut souvent penser à :
* bien chauffer la pièce,
* enlever ses bijoux au main,
* tamiser la lumière,
* mettre un fond musical (les versions instrumentales, des musiques douces, les bruits de la nature,…),
* préparer une serviette douce (en mousseline par exemple) pour y installer son bébé
* bien choisir les huiles à utiliser en amont pour que tout soit prêt.  Je recommande des huiles non-parfumées, végétales et biologiques telles que l’huile de sésame (qui est réchauffante), l‘huile de noyau d’abricot (qui pénètre bien dans la peau), l’huile de jojoba (idéale pour les peaux très sèche), l’huile de coton (très hydratante), l’huile de calendula, l’huile d’avocat, l’huile d’olive, l’huile de coco et  l’huile d’amande douce. Sinon, l’huile de colza ou de tournesol que l’on a souvent dans la cuisine peuvent aussi bien être suffisante.
Il est possible de masser le bébé aussi avant le coucher avec une crème hydratante. Dans ces cas-là, préfèrez les produits qui ne sont pas à base de pétrole ni riche en parfums.
Pour réaliser le massage en lui même, souvent, les bébés accueillent favorablement les massages quand ils sont éveillés et calme.
Il est aussi recommandé de commencer à masser les parties du corps qu’on touche le plus : les bras, les jambes et le dos. .
N’hésitez pas à regarder des vidéos et lire des livres pour être de plus en plus à l’aise avec les massages.
Profitez également des séances de massage proposées lors d’ateliers parentalités souvent organisés par diverses structures (centres sociaux, crèches, …). N’hésitez pas à vous renseigner auprès de votre mairie si vous souhaitez en bénéficier. Certaines maternités aussi peuvent parfois proposer ce type d’atelier.
Ressources :
Si vous souhaitez en connaître plus sur ce sujet voici quelques ressources :
Sites internet :
http://www.massage-bebe.asso.fr
http://www.massage-bebe.net
Vidéos :
Guide :
http://www.weleda.fr/binaries/content/assets/pdf/fr/guides-conseils/201612_guide_bebe_bd.pdf
Livres :
La peau et le toucher – Un premier langage ( d’Ashley Montagu) : Pourquoi notre culture occidentale prohibe-t-elle l’usage du toucher dans les relations sociales ? Quelles sont les répercussions de cette véritable amputation sur le comportement et la personnalité des individus ? Ashley Montagu, de façon constructive, évoque ce que le toucher pourrait apporter non seulement au nouveau-né à qui il est indispensable, mais aux rapports parents-enfants, à la relation de couple et à toute notre vie sociale.
Les bienfaits du toucher (de Tiffany Field) Comment un massage adapté permet-il de réduire le stress, la dépression, la douleur, ou de soulager les personnes souffrant d’asthme, d’autisme, de désordres alimentaires, etc. ? En quoi le toucher est-il important pour le développement de l’enfant et le bien-être de l’adulte ? Quelles sont les principales thérapies par le toucher et quels bienfaits chacune d’entre elles peut-elle nous procurer ? S’appuyant sur les études scientifiques menées dans de nombreux pays sur des nourrissons, des enfants, des adolescents et des adultes, Tiffany Field montre à quelles conséquences physiques et mentales peut conduire une ” déprivation sensorielle ” et nous rappelle que si la nature nous a dotés de deux mains, c’est aussi pour que nous puissions nous transmettre bien-être, chaleur et affection.
Bébé bonheur – 35 massages de bien-être pour mon bébé (d’Isabelle Gambet-Drago) : En venant au monde, l’enfant perd le ventre protecteur : il n’est plus enveloppé par le ventre de sa mère. Dans l’angoisse de ce changement, il réclame plus que jamais de l’amour rassurant et chaleureux. Ce message d’affection, la peau est la première à lui apporter. Masser son enfant, c’est trouver un nouveau dialogue. Mais cela ne va pas toujours de soi : appréhension de la technique, crainte de toucher un corps qui semble si fragile… Ecrit par une professionnelle qui connaît bien les attentes et les angoisses des jeunes parents, ce livre veut dédramatiser les premiers contacts avec le nouveau-né et enseigner des gestes très simples pour masser son enfant dès le premier jour. Riche de 35 massages présentés sous forme de pas-à-pas, cet ouvrage permet aux parents de masser leur bébé sans inquiétude et dès la sortie de la maternité.
Le guide des massages de bébé (de Sophie Dumoutet) :  Un guide  pour apprendre à masser son bébé. Pas à pas, étape par étape, tous les gestes et les conseils pratiques pour masser son enfant en toute sécurité, quelque soit son âge. 
Massages pour mon bébé (de Nicki Bainbridge ) : La vertu et la variété des massages expliquées en images. Un véritable guide pour découvrir le bonheur de masser bébé en toute sérénité. Un livre tout aussi pratique qu’attractif, facile à utiliser pour découvrir les bienfaits du massage : fortifier le corps du bébé, tout en développant la richesse émotionnelle de la relation parents/enfants. Un livre en 4 chapitres: 1. Les techniques de base : des pas à pas des gestes à pratiquer pour un massage complet 2. Les soins quotidiens : comment intégrer les massages aux moments de la journée (après le bain, au moment du change, à l’heure du jeu, avant la nuit) 3. À chaque âge son massage : des techniques de massages adaptées aux nouveau-nés, aux grands bébés, à l’âge des premiers pas, aux enfants malades 4. Comment soulager les petits problèmes : massages en cas de coliques, constipation, pleurs, mal de dents.

 

Vous aimez cette publication? Faites-en profiter quelqu’un d’autre, PARTAGEZ !

Connectez avec la communauté des abonnés sur Facebook | Twitter | Instagram

Laisser un commentaire

Suzannie COURRIEU © 2021. Tous droits réservés.