Connaissez vous la campagne des « 4 pas » ? Je vous invite à la regarder …
Les écrans sont-ils dangereux pour les enfants ?
Aujourd’hui, plusieurs études démontrent qu’une exposition accrue aux écrans a des effets néfastes sur la santé et ce quelque soit l’âge. Parmi les conséquences ont trouve par exemple : le trouble du sommeil (la lumière d’un écran n’est pas propice à l’endormissement car elle joue sur l’hormone du sommeil : la mélatonine), la vue altérée (on porte de plus en plus de lunettes et de plus en plus tôt), une mauvaise hygiène alimentaire (notamment pour ceux qui mangent en regardant leur portable, tablette ou télévision), …
Les nouveaux carnets de santé l’indiquent clairement, il n’est pas conseillé d’exposer un enfant à un écran avant 3 ans ! Certes, cela n’est pas évident (surtout lorsqu’il y a des grands frères ou des grandes sœurs, quand on travaille sur son ordinateur, qu’on apprécie de se détendre devant la télévision, que le portable n’est jamais très loin, etc.). Et si cela semble impossible à faire, il est important de comprendre pourquoi cela est déconseillé.
Les écrans mettent souvent les enfants dans une situation de passivité, ils sont comme « hypnotisés » et il n’y a rarement d’interaction ; ce qui peut entraîner une altération des capacité notamment en termes de réflexion, de créativité, de la mémorisation, de langage et de concentration.
Forcément, cela n’est pas le cas si l’on réalise un appel en visio et où l’enfant voit l’image d’une autre personne réelle qui interagit avec elle, où il peut observer les traits du visage d’un interlocuteur qu’il connaît ou apprend à connaître , etc. Il faut donc relativiser.
Par contre, cela n’empêche pas que le temps d’exposition aux ondes et à l’écran (pour ses yeux, son sommeil, etc.) est à limiter quelque soit l’âge.
Avant 3 ans, les enfants n’arrivent pas à distinguer ce qui est réel de ce qui est imaginaire, leur mettre devant la télé, leur proposer un DVD, un jeux sur une tablette ou un portable, … est clairement déconseillé.
En plus de ce fait, le développement de l’enfant avant 3 ans, nécessite qu’il interagisse avec d’autres personnes pour se construire, utiliser tous ses sens, développer ses capacités,… Un écran répond rarement à ses besoins mais pire que cela, cela va l’amener à être dans le calme (car hypnotisé) pour ensuite le pousser à être très agité (ce qui va conduire certains parents à utiliser les écrans comme outil pour les calmer et créer une spirale néfaste).
Passé 3 ans, l’utilisation des écrans doit être accompagnée. En effet, au-delà des effets liés à une longue exposition, il faut savoir que le contenu de ce que les enfants voient n’est pas toujours approprié à leur âge. Entre la violence et l’exposition à la sexualité très tôt par le biais de publicités souvent, les parents ont un rôle important pour dialoguer avec leur enfant. Le fait d’être près et de savoir qu’ils pourront vous questionner sur ce qu’ils voient est important. Et si certains dessins animés seront anodins pour tel enfant, il sera plein de violence pour tel autre (des fois même au sein d’une même fratrie) : la présence d’un adulte à proximité rassure l’enfant et permet d’observer s’il a besoin d’être rassuré, consoler, etc.
Aujourd’hui plusieurs enfants témoignent que dès le primaire, ils ont eu accès à des vidéos de pornographies en ayant subtilisé les tablettes ou portables de leur parents et en cherchant à savoir comment on fait les bébés.
Il n’y a pas à culpabiliser les parents mais nous avons besoin d’être vigilants car nos enfants font partie d’une génération qui arrive à mémoriser et reproduire des schémas pour débloquer des portables ou faire des achats en jouant alors que nous n’aurions peut-être pas pu le faire à leurs âges.
Quoi faire ?
Avant de mettre en place des actions pour réduire le temps d’exposition aux écrans de vos enfants, n’oubliez pas ceci : l’exemple est la façon la plus efficace pour accompagner votre enfant adopter les bons geste. Vous êtes le modèle de votre enfant et c’est en vous observant qu’il pourra reproduire les bonnes habitudes de vie ou non.
Évidement, ce propos est à nuancer avec le fait, que l’enfant peut très vite apprendre aussi qu’il y a des choses que les adultes font que les enfants ne font pas (ex: conduire une voiture).
De façon concrète, parmi les précautions à prendre au quotidien (outre celles évoquées dans la vidéo et sur l’affiche des « 4 pas ») vous pouvez  simplement faire preuve de bon sens et être équilibré dans l’utilisation des écrans. Généralement, on sait ce qui raisonnable pour notre enfant. Le voir absorbé par la télévision ou s’énerver parce qu’on ne lui donne pas un portable ou la télé sont des signes suffisants pour nous dire qu’il faut réduire l’exposition.
Vous aimez cette publication? Faites-en profiter quelqu’un d’autre, PARTAGEZ !

Connectez avec la communauté des abonnés sur Facebook | Twitter | Instagram

 

Laisser un commentaire

Suzannie COURRIEU © 2021. Tous droits réservés.