Quel parent aujourd’hui n’a pas dans sa maison au moins un de ces équipements : un micro-onde, un téléphone portable et/ou téléphone sans fil, un babyphone et/ou visiophone, un ordinateur, une tablette, un appareil qui utilise une connexion internet avec Wi-Fi, un appareil qui utilise une connexion bluetooth ? Tous ces objets ont pour particularité d’émettre des ondes “radiofréquence” et d’en recevoir.
Au vu du nombre d’appareil qui composent notre quotidien et qui émettent ces ondes mais aussi au regard de la durée d’exposition face à ces ondes, on peut s’interroger sur la dangerosité de ces ondes pour notre santé et celle de nos proches.
Dangereux ou pas ?
Aujourd’hui, les études scientifiques à ce sujet sont encore en cours de réalisation pour certaines. Il faut en effet, du recul sur des pratiques pour pouvoir poser des constats. C’est donc notre génération et celle de nos enfants qui seront quelque part les “cobayes” pour indiquer de façon plus précise les effets néfastes (ou pas) d’une exposition du corps humain sur du long terme à des ondes. Ce qui paraît évident c’est que cette exposition n’est pas naturelle comme le fait par exemple d’être exposé au froid et au soleil.
Ce qui ressort actuellement d’une étude réalisée par le Centre International de Recherche sur le Cancer (IRIC), c’est que l’exposition des enfants aux ondes est bien plus dangereuse que celle des adultes car ces derniers sont plus vulnérables. Cette étude explique que les fœtus sont déjà très vulnérables à ces ondes et conseille par conséquent aux femmes enceintes d’éviter au maximum l’exposition à ce genre aux ondes telles que le Wi-Fi.
Aussi , d’après le Centre de Recherche en Épidémiologie Environnementale (CREAL), les effets du téléphone portable, du fait de la proximité entre l’appareil et le cerveau (près de l’oreille), seraient beaucoup plus importants qu’un ordinateur portable ou qu’un routeur Wi-Fi par exemple.
Quelles précautions prendre ?
Pour éviter au maximum l’exposition aux ondes, voici quelques conseils pratiques :
– Éteindre les appareils qui émettent les ondes avant de dormir (la box, le micro-onde, le babyphone, l’imprimante Wi-Fi, la montre connectée,…). Cela permet de ne pas soumettre à ces multitudes d’ondes votre corps et celui de votre enfant toute la nuit. Aussi, cela aide à faire des économies en terme d’énergie. Utilisez donc au besoin une multiprise pour éteindre tous les appareils branchés. Sachez que même sans être utilisé, s’il n’est pas éteint, l’appareil wi-fi continue à émettre.
– Mettre en mode avion son téléphone portable avant de dormir car il est souvent placé près du lit, sur une table de chevet et donc près du cerveau
– s’équiper de préférence d’un téléphone fixe qui ne soit pas sans fil (si vous avez encore besoin d’un fixe)
– Éviter de laisser son enfant de moins de 10 ans jouer avec un téléphone portable ou avec l’ordinateur/la tablette plus d’une heure par jour
– Éviter d’activer le Bluetooth en présence d’enfant (surtout près des nouveau-né)
– Placer le visiophone ou babyphone à au moins 1 mètre du bébé et ne pas le laisser être exposer à cela toute une nuit et ce pendant plus de 6 mois
– Limiter le nombre d’appareil utilisant le Wi-Fi dans la chambre de son enfant
– Eviter de placer le lit et la table à langer de son enfant près d’un appareil  Wi-Fi ou d’appareils connectés
– Utiliser le kit main libre pour passer les appels surtout quand un enfant doit parler au téléphone.
– Réduire l’utilisation d’un talkie walkie si votre enfant en a un.
– Pour les femmes enceintes notamment : éviter les montre connectée, limiter l’utilisation du micro-onde ou du moins d’être à proximité, préférer la connexion avec le câble ethernet plutôt qu’en Wi-Fi, mettre son téléphone en mode hors ligne dès que possible,…
Pour conclure :
La durée d’exposition et le nombre important d’exposition font la dangerosité des ondes pour le corps humains. A l’heure actuelle, de nombreux appareils connectés sont créés et s’ils sont bien pratiques, il ne faut pas non plus minimiser leur impact sur notre santé.
Comme beaucoup de chose, ils ne sont pas forcément à proscrire/bannir mais à utiliser avec équilibre et vigilance sans tomber dans un excès d’une façon ou d’une autre.
Dans tous les cas, s’il y a une chose à retenir, c’est celle-ci : ne placez pas d’ondes près du cerveau de vos enfants qui sont en cours de développement si vous ne voulez pas que leurs fonctions cognitives ne soient trop affectés par cette exposition.
Vous aimez cette publication? Faites-en profiter quelqu’un d’autre, PARTAGEZ !

Connectez avec la communauté des abonnés sur Facebook | Twitter | Instagram

Laisser un commentaire

Suzannie COURRIEU © 2021. Tous droits réservés.