Au fil des mois qui passent, le bébé se régularise et son environnement peut l’aider à trouver son rythme ne serait-ce que par le fait s’instaurer des rituels. En effet, généralement, les bébés aiment ce qui est prévisible.
Si chaque enfant a son propre rythme et si ce rythme peut varier en fonction de ses saisons de vies, il est possible d’établir des routines au niveau des temps de sommeil, d’éveil et de repas.
Avant ses 4 mois, le bébé est bien souvent régulé par son horloge interne (rythme circadien) à laquelle il obéit. Cela n’a donc pas vraiment de sens d’essayer de contrôler la façon dont il va dormir en lui donnant tardivement le lait le soir par exemple ou encore en rajoutant – comme on peut parfois l’entendre – des céréales pour le “caler” (cette pratique augmente le risque d’obésité).
Une fois que le bébé est âgé de 4 mois, le fait de donner un rythme régulier, de ne pas perturber son sommeil et de lui donner des repas à des temps fixes, va contribuer bien souvent à l’aider à trouver son propre rythme : son propre temps de sommeil, d’éveil, etc.
Ainsi, les parents devraient pouvoir s’adapter au rythme de leur enfant tout en accompagnant ce dernier à trouver son propre rythme. L’idée étant que le rythme de tous soit en harmonie avec la vie familiale : si les parents n’arrivent pas à dormir ou à prendre soin d’eux, il y a de fortes probabilités que cela impacte à un moment donné le bébé.
Rien n’est jamais totalement figé et votre capacité à vous adapter aux besoins de votre enfant ne sera pas forcément toujours compris mais il est important d’agir avec ses propres convictions. L’important est d’être cohérent avec soi et de savoir prioriser.
Les bébés ont besoin d’être propre, de manger à leur faim/de s’hydrater, d’avoir suffisamment dormi, d’avoir l’attention de leurs parents, de jouer seul mais aussi interagir avec d’autres, etc. Cela peur permet de grandir sans avoir de carences au niveau de leurs besoins physiologiques, affectifs et sociaux.
De façon concise, le rythme d’un bébé âgé d’environ 5-6 mois peut être le suivant :
8:00   : Lever, toilette et repas (biberon ou tétée)
10:00 : Sieste
12:00 : Repas (légumes + biberon ou tétée)
14:00 : Sieste
16:30 : Collation (compote + biberon ou tétée)
18:30 : Toilette/Bain
19:30 : Repas (biberon ou tétée)
20:00 : Dodo
Sans agir la minute près, proposer les temps de sieste et repas régulièrement au même moment peut favoriser l’établissement d’une routine. En étant à l’écoute de son bébé, les horaires peuvent bien évidemment changer.
A savoir : après une longue journée, les bébés apprécient souvent les massages. Cela peut prendre 5 minutes et peut être fait uniquement le weekend, mais ça les aide à se détendre et peut les préparer à l’endormissement. Plus tôt ils sont habitués à cela, plus vite ils seront familiarisés avec les massages. Une fois grand, il sera alors aisé de leur en faire si vous souhaitez qu’ils s’apaisent par ce moyen avant le coucher par exemple.
Dans l’ensemble, avoir une cadence définie est bénéfique pour un enfant non seulement parce que cela le sécurise mais aussi parce que ce type de cadre permet aux parents d’avoir très vite un temps de famille et un temps pour eux. Ben et moi avons pu rapidement réaliser ensemble les temps de la toilette du soir (parce que cela correspondait au moment où tous les deux on rentrait du travail sinon l’un le ferai sans l’autre), avoir un temps ensemble en couple dès 19h30/20h, etc. grâce à un rythme pris.
Cela est encore différent lorsqu’il y a plusieurs enfants dans le foyer mais être organisé(e) permet bien souvent de : mieux gérer un stress (on panique vite lorsqu’on ne sait pas par où commencer, quand, comment …), avoir une vie équilibrée (consacrer du temps à soi, à son couple, à sa famille, ses amis, son travail … de façon harmonieuse), être plus efficace (avec les mêmes moyens, les résultats sont différents : on dispose tous d’un capital journalier de 24h et dans ces 24h certains font des choses que d’autres mettraient 48h ou plus à faire en raison d’une organisation différente) et atteindre ses buts car comme on dit «quand on ne sait pas où on va, on n’arrive nulle part».
Soyez donc encouragés à trouver votre propre routine tout en vous adaptant aux besoins de votre enfant.

 

Vous aimez cette publication? Faites-en profiter quelqu’un d’autre, PARTAGEZ !

Connectez avec la communauté des abonnés sur Facebook | Twitter | Instagram

Laisser un commentaire

Suzannie COURRIEU © 2021. Tous droits réservés.