Le mot “routine” est souvent mal perçu par les adultes car il renvoie parfois à un “l’ennui” au manque d’aventure, de dynamisme, etc. Pourtant chez les enfants c’est important. La routine a pour avantage de :
1. Connaître à l’avance ce qu’il va se passer sécurise, donner confiance et apaiser : les enfants aiment ce qui est prévisible.
2. Donner un repère dans le temps et dans l’espace aux enfants : par exemple, chaque soir après la toilette, je vais manger donc si j’ai faim et que mes parents me donnent le bain, je sais que le moment du repas est proche. Même en crèche, certains bébé savent que quand ils voient la maman ou le papa d’untel leur parent est sur le point d’arriver et donc que c’est bientôt l’heure de leur départ de la crèche pour rentrer à la maison.
3. Favoriser l’autonomie : quand on apprend à son enfant qu’on brosse les dents après le repas, il faut au départ lui montrer comment faire, faire avec lui puis répéter souvent qu’il le fasse et au fil du temps cela devient un automatisme pour lui, il ira tout seul se brosser les dents après le repas.
4. Limiter les conflits : lorsque qu’un enfant sait depuis tout-petit qu’il faut ranger les jouets avant de sortir par exemple, qu’il a toujours vu ses parents ranger ses jouets avant de s’en aller etc. il aura pris le rythme qu’avant de sortir, les jouets sont rangés. La routine ainsi installée peut donc contribuer à limiter les conflits.
5.Apprendre à anticiper, développer la capacité à s’organiser : parce que l’enfant a connaissance de ce qu’il y a après, il apprend à raisonner petit à petit et à prévoir. Exemple : quand l’enfant sait qu’en rentrant de l’école il va prendre son goûter, il peut éventuellement commencer à imaginer quel goûter il va prendre : une compote ? ou un fruit ? Quel fruit ? Quel goût ? … Le processus d’apprentissage pour concevoir une action, la mettre en place et l’apprécier est ainsi en route. On est alors dans les prémices de la méthodologie.
Pour ces principales raisons, il est encouragé de mettre en place des routines avec les enfants pour les grands temps qui structurent leur journée :
– Le lever : nettoyer le corps, mettre une tenue pour la journée, ….
– Le coucher : nettoyer le corps, mettre le pyjama, …
– Les repas : mettre le bavoir et plus tard se laver les mains, mettre l’assiette dans l’évier, etc.
– Les temps de sieste : se mettre à l’aise, fermer les volets, etc.
Les temps d’éveil : qui peuvent commencer par une chanson et se terminer lorsqu’on range.
Dès les premiers jours de vie, la routine régule les bébés et permet par exemple à un nourrisson de faire rapidement ses nuits (distinction entre le jour et la nuit et sommeil adapté à leur temps de digestion) et plus tard ça leur apprend à construire des logiques.
Pour les enfants plus âgés, il est possible de mettre en place une routine visuelle pour aider à se structurer et à développer la capacité à s’organiser, et cela de façon ludique.
Exemple : imprimer des dessins qui représente des actions à faire comme brosser ses dents, laver ses mains, jouer, mettre son pyjama, dormir, manger, etc. (l’enfant peut participer au choix des images) et coller à l’arrière des bandes adhésives agrippantes (scratch/velcro). Puis, créer un tableau “à faire/ c’est fait” à afficher sous forme chronologique (matin, midi, soir). Y mettre les actions de la journée à faire et une fois le “planning” intégré, ce sera à l’enfant de poser les images dès qu’il aura faîte l’action. Cela l’aidera à se structurer.
Image associée
Vous aimez cette publication? Faites-en profiter quelqu’un d’autre, PARTAGEZ !

Connectez avec la communauté des abonnés sur Facebook | Twitter | Instagram

Laisser un commentaire

Suzannie COURRIEU © 2021. Tous droits réservés.